reddit r/LeHavre

reddit, qu’est ce que c’est ?

reddit se définit lui-même très modestement “le portail de l’internet”… En fait, il s’git principalement d’un forum (reddit) constitué de sous-forums thématiques (subreddit). D’après

Comment ça marche ?

Tout le monde peut s’inscrire sur reddit, il suffit d’une adresse email. La plupart des sous-forums sont accessibles sans modération, c’est à dire que vous pouvez vous “abonner” à un subreddit sans avoir reçu d’autorisation ou sans faire de demande préalable. Dans un subreddit, vous pouvez lire toutes les contributions (texte, photo, vidéo), tous les avis, toutes les questions (et les réponses) posées par les gens abonnés au subreddit.
Les contributions les plus populaires sont mises en avant dans le subreddit (la popularité est “votée” par les abonnés).
reddit est disponible sur votre navigateur web mais aussi sous forme d’application pour appareils mobiles.

Quels sont les thèmes des sub-reddit ?

Alors là, je crois qu’il existe des subreddit pour tous les sujets, toutes les passions et tous les “vices”: Des problèmes sociaux à la réalité virtuelle en passant par l’aviation et le sexe ! La langue utilisée est principalement l’anglais mais des subreddit particuliers peuvent avoir leur langue à eux … Pour le subreddit r/LeHavre, le français est la langue principale. Car oui, personne ne vous a attendu, le subreddit pour Le Havre existe depuis 5 ans ! Il existe également un subreddit r/Normandie

Je ne trouve pas le subreddit sur un sujet particulier !

Au cas où vous ne trouveriez pas votre bonheur dans les subreddits existants, vous pouvez toujours créer le votre. Pour cela, il vous suffit d’avoir plus de 30 jours d’ancienneté et d’avoir montré un peu de bienveillance lors de vos participations dans les subreddits auxquels vous êtes abonné. En effet, une composante non négligeable de reddit est la bienveillance et vous obtenez des points de “karma” qui vous permettent une certaine reconnaissance et vous ouvrent des possibilités.

En conclusion

reddit est un formidable outil. Je m’en sers principalement pour rechercher et apporter des réponses sur des sujets “techniques” (restons modeste !) mais je suis abonné aux subreddit concernant Le Havre et sa région. L’interface est un peu déroutante de prime abord mais on s’y fait très vite et même … on devient vite accro (c’est mon cas depuis plus de 3 ans) !
N’hésitez pas à participer, venez me rejoindre, cela ne coûte rien !

Pi-Hole: Pour faire disparaître les pubs du Web et plus encore !

J’ai installé il y a plus d’un an et demi un Pi-Hole à mon domicile. On pourrait définir ce petit boitier comme un puits sans fond qui attire la publicité et vous en débarrasse…

En effet, Pi-Hole est un logiciel gratuit qui peut fonctionner sur un petit Raspberry (pour ma part une version 1). Ce boitier est directement relié à ma box et analyse toutes les requêtes qui partent de la maison. Dès qu’une requête concerne un domaine figurant dans la blacklist des domaines à bloquer, la requête n’est pas envoyée et donc la publicité n’est pas reçue… Ce qui est magique c’est que cela fonctionne pour votre navigateur web mais aussi pour les applis de votre smartphone, bref, tout ce qui est relié à Internet (y compris les les nouvelles smart TV).

La base de données des sites à filtrer/ignorer est mise à jour périodiquement et elle peut être enrichie par vous-mêmes. Il suffit, lorsqu’une pub arrive quand même à destination, de sélectionner le nom de domaine de l’url et de le rajouter à la blacklist de Pi Hole. Il est possible également de constituer une whitelist pour les données provenant de fournisseurs que vous souhaitez recevoir (même s’il s’agit de publicité).

Pi-Hole vous permet de vous passer d’un bloqueur de pub sur vos appareils puisqu’il agit en amont d’eux, au niveau de la box. Il ne ralentit absolument pas les connexions, c’est tout à fait transparent. Il aurait même tendance à fluidifier votre bande passante puisque la publicité ne transite plus !

Il est possible de le désactiver pour une certaine période ou de façon permanente. sa gestion est très souple et l’interface très claire. J’ai installé Pi-Hole sur un Raspberry Pi mais ce logiciel s’installe également sur d’autres plateforme (conteneur Docker existant, Linux…)

Actuellement la blacklist comprend plus de 100 000 domaines bloqués mais vous pouvez télécharger gratuitement des listes spécifiques à un pays (par exemple). J’ai ainsi plus de 1 000 000 de domaines bloqués.

Si vous installez Pi-Hole, n’hésitez pas à mettre en WhiteList les domaines qui font vivre les sites que vous appréciez et qui ne subsistent que par la publicité.

Pour l’installation, c’est extrêmement facile et rapide et je vous invite à lire cet article très bien documenté.

Stratégie pour une première page de smartphone

Je viens encore de bouleverser la page d’accueil de mon iphone ! Mais cette fois c’est la bonne, la der des der ! J’ai enfin trouvé un équilibre entre utilité, rapidité, et simplicité !

Je suis passé en plus de 10 ans par pas mal de modes, de la plus expansive à la plus minimaliste en passant par la plus condensée mais jamais je n’ai utilisé une “vraie méthode” pour constituer ma première page…

C’est le tweet de @Profduweb qui m’a fait réfléchir “au problème”

Cette fois, j’en ai appliqué une, pas vraiment “rocket science” mais elle se tient …

Alors …?

J’y viens …

Pendant une semaine, j’ai noté les applications que j’ai utilisé le plus (c’est assez facile sur un iphone, les applis restent ouvertes tant que l’on ne les referme pas, pour les autres, les androïd, je ne sais comment ça se passe).

J’ai deux principes de base:

  • Pas de dossiers d’applications sur cette première page (donc 24 applis maximum)
  • Je ne touche pas au dock, qui me convient depuis des années avec un quatuor gagnant “Téléphone – Mail – Safari – iMessage”.

il me suffit de déterminer les 24 applis les “plus plus” utilisées parmi les applications les plus utilisées (je ne sais pas si vous avez bien suivi …) et j’ai la page d’accueil la plus optimisée.

Et voilà … Je suis à peu près sûr d’accéder le plus rapidement possible. Après, il ne me reste plus qu’à organiser ces applications dans un ordre selon ma logique. pour cela, j’ai deux principes (mes principes semblent aller toujours pas deux …)

  • L’icône “réglages” toujours en bas à droite
  • L’application que je ne dois JAMAIS chercher (même la lumière éteinte… c’est drôle !) en haut à droite.

Ces deux principes respectés, plusieurs organisations possibles. Par thème, par couleur, par taille d’icône (c’est drôle aussi ça !). Pour ma part, j’ai choisi une autre voie: Le hasard !

Et voici donc la page d’accueil gagnante.

De rien, merci …

Ombi : Industrialiser la vidéo à la demande sur PLEX

J’ai découvert il y a peu Ombi, logiciel gratuit (donation) qui fonctionne avec Plex. Ombi permet de constituer une base de souhaits pour votre contenu Plex. Ainsi, si comme moi vous partagez votre Plex avec des amis ou de la famille, si un contenu n’est pas disponible sur votre Plex, il est possible de le demander par l’intermédiaire d’Ombi.

Présentation

Chez moi, Ombi tourne sur le Synology dans un conteneur Docker. L’image Docker porte le nom de linuxserver-ombi. Pour installer une image dans Docker sur Synology, je vous invite à consulter cet article. Ombi va se connecter à votre serveur Plex et offrir une belle interface à vos utilisateurs.

Interface de recherche de Ombi

Cette interface permet à l’utilisateur de rechercher un contenu, film ou série. Vous devez lui avoir créé un compte et avoir ouvert le bon port de communication sur votre box/routeur. Il est cependant possible de se connecter avec son compte Plex (si Plex OAuth est activé). Cette recherche va s’effectuer de manière transparente sur le site The movie database (base de données de films et séries). Par défaut, l’interface propose des films et séries populaires sur Ombi (les titres les plus recherchés).

On peut voir sur la copie d’écran précédente que Ad Astra est proposé. Sa date de sortie en numérique est indiquée (important !). On voit aussi la balise “Non demandé” qui indique que le fichier n’a pas été demandé par le biais d’Ombi sur ce serveur Plex. Il est possible pour l’utilisateur de “Demander” le fichier à l’administrateur du Plex.

Dans le cas où un fichier est déjà présent, Ombi l’indique de cette manière:

Ombi est déjà présent sur le serveur et ne peut être demandé ! (statut Disponible)

A signaler qu’Ombi ne va s’assurer de la présence ou non du contenu que sur le serveur Plex sur lequel il est connecté. Ainsi, si vous avez accès à d’autres serveurs amis à partir de votre Plex, Ombi ne trouvera pas ces contenus….

La demande de contenu par un utilisateur

Lorsqu’un utilisateur clique sur le bouton “Demander” d’un contenu qu’il a recherché sur Ombi, le statut du contenu passe à “Demandé”. Ainsi, un autre utilisateur sait qu’une demande de mise en ligne de ce contenu est en cours et qu’il n’est plus utile de le demander s’il comptait le faire..

Ombi – Contenu demandé

Un mail est envoyé automatiquement à l’administrateur du serveur Plex pour lui indiquer les références du film (ou de la série) demandée (et qui la demande). L’administrateur peut valider ou non la demande (en général, il la valide …). Il ne lui reste plus qu’à se mettre en chasse du fichier numérique correspondant. Une fois celui-ci mis en ligne sur le serveur Plex, Ombi le détecte tout seul et le statut de la demande est modifié.

Ombi, le contenu est disponible !

L’utilisateur demandeur est prévenu par mail que sa demande est exaucée et que le contenu peut maintenant être visionné sur le serveur Plex.

Petite cerise sur le gateau: Vous pouvez définir une petite newsletter (facultatif) qui indique aux utilisateurs de votre choix les différentes nouveautés de la semaine disponibles sur votre serveur Plex. Ceux-ci recevront un petit mail bien léché listant le nouveau contenu dans la limite de leurs accès sur les bibliothèques de votre serveur !

Il est possible d’interfacer Ombi avec Sonarr (pour le téléchargement automatique des séries) et avec CouchPotato (pour les films). Ainsi, les “administrateurs” paresseux n’ont même plus besoin de lever le petit doigt pour alimenter leur Plex !

Conclusion

Un petit soft pas gourmand très pratique. Plutôt que de recevoir un mail de vos utilisateurs (amis, famille) avec parfois des titres inexacts ou bien des films avec plusieurs remake et le même titre. Là, plus d’ambiguïté ! Vous avez le titre et l’année, tout ce qui va bien. Le système d’avertissement par mail est très bien fait et paramètrable. J’ai donné des accès à tous mes utilisateurs. Plex devrait s’inspirer de ce petit soft pour intégrer une fonctionnalité identique.

La gratuité des applications sur smartphone: Le beurre et l’argent du beurre ?

Lorsque Apple met en avant une application sur son App Store, il m’arrive d’aller jeter un coup d’œil curieux sur les copies d’écran et autres vidéos faisant la promotion de l’appli à l’intérieur du Store.

L’application y est décrite par ses concepteurs et on y trouve aussi d’autres éléments comme les commentaires. C’est précisément sur ces commentaires et l’évaluation de l’application que je souhaite revenir…

Lorsque l’application en question est un jeu, il est très fréquent que ce jeu propose le premier niveau gratuitement ou plus généralement que l’on puisse jouer de façon basique gratuitement au jeu. C’est une technique assez commune et ma foi assez judicieuse pour découvrir le jeu et décider si, oui ou non, il est intéressant d’acheter l’application.

Quantité de gens téléchargent donc l’application, commencent à jouer et laissent ensuite une appréciation et une notation dans le store. La notation va de 0 à 5 étoiles et beaucoup de personnes mettent 2 ou 3 étoiles accompagnées d’un commentaire indiquant qu’ils ont bien apprécié le jeu mais que c’est vraiment dommage qu’il faille payer pour avoir plus …

J’imagine que ces gens qui veulent avoir les applications et jeux gratuits travaillent bénévolement dans leur vie. Comment peuvent-ils imaginer que des concepteurs d’application, dont c’est le métier et très souvent l’unique source de revenu, travaillent dur pour donner le résultat de leur labeur à tout le monde sans contrepartie ? C’est hallucinant ! Les gens commencent à oublier qu’il y a une économie, des familles, derrière ces applications. Lorsque l’application est seulement financée par la publicité, ces mêmes gens se plaignent des pubs qui troublent « l’expérience de jeu ». Rien ne les force à jouer pourtant !

La notation des applications ne doit pas être un exutoire à la colère de personnes déçues de devoir payer pour avoir plus. Pour cela, il faudrait que seules les personnes ayant acheté l’application puissent déposer commentaires et notations. Nous aurions alors une notation bien plus significative du rapport qualité/prix de l’application et ainsi un classement vraiment pertinent des applications dans les stores.

L’application Tydlig pour iOS : La calculatrice révolutionnaire !

J’évoque aujourd’hui un produit trop méconnu : Tydlig. Tydlig est une application de calculatrice pour iOS (iPhone et iPad) et elle est vraiment révolutionnaire.
Lorsque vous la démarrez, Tydlig vous propose l’environnement dans lequel vous avez utilisé l’application pour la dernière fois. Si c’est la première fois que vous l’utilisez, la page d’accueil sera blanche avec dans sa partie inférieure un clavier de saisie.
Il faut voir Tydlig comme une sorte de tableur où vous pouvez placer librement vos données (il n’y a pas de cellules), le concept est très spécial mais vite indispensable quand on utilise souvent une calculatrice.
Au fur et à mesure de votre frappe, les calculs sont réactualisés automatiquement:

Vous pouvez reprendre n’importe quelle valeur (saisie ou calculée) et la réutiliser dans un calcul:

Vous pouvez affecter des labels qui s’affichent au-dessus de chaque valeur, ceux-ci seront automatiquement repris si vous réutilisez la valeur pour un calcul en cascade. Un code couleur indique également le rapport entre les différentes données de votre page:

Il est possible, pour chaque entrée, de la faire varier dans un intervalle avec un curseur et ainsi pouvoir évaluer facilement différents scénarios.

A tout moment, vous pouvez faire apparaitre un graphique représentant une fonction mathématique que vous étudiez.

Bien entendu, toutes les fonctions classiques des calculatrices sont présentes. Il est possible d’exporter votre page de calcul au format PDF.
Sur iPad, elle est encore plus impressionnante : La page étant plus grande (l’appli n’est pas en mode de compatibilité iPhone), elle permet l’affichage simultané de beaucoup de données, ce qui est très agréable.

Il ne s’agit cependant pas d’une calculatrice programmable: il ne vous est pas possible de créer vous-même une fonction que vous pourriez stocker de façon permanente et réutiliser quand bon vous semble. Il n’est pas possible non plus de créer des canevas réutilisables ni de sauvegarder une page pour la réutiliser à l’envie : La seule « sauvegarde » possible est de quitter l’appli sans effacer la page (les fonctions classiques d’annulation d’une saisie ou bien de l’ensemble des saisies/résultats d’une page sont bien évidemment présentes).

Malgré tout, l’application bien qu’assez ancienne (cela fait plus de 3 ans que je l’utilise) réinvente complètement la calculatrice. Malgré son prix (environ 2 €), je la recommande vivement dès que vous avez plus de 2 calculs enchaînés à faire, elle vous fera gagner un temps précieux !
Une petite vidéo de démonstration: